Taichi chuan

TAIJIQUAN

Cet art du mouvement chinois trouve son origine dans l’harmonie Yin/Yang. Il entretient développe la vitalité, Qi, à travers une pratique gestuelle basée sur un enchaînement lent, fluide et continu de postures exécutées dans une recherche de relaxation et de centrage. On y trouve :
  • Equilibre, enracinement, souplesse
  • Eveil, coordination, mémoire
  • Respiration, fluidité, vitalité intérieure …
L’EMI transmet deux formes du style Yang :
  • La forme moderne (santé) de Yang Chen Fu
  • La forme ancienne (martial) de Yang Lu Chan

Un art de santé

Le Taïchi chuan développe certaines qualités telles que souffle, souplesse autant que force. Il apaise le système nerveux, et renforce les défenses immunitaires. La lenteur de la pratique aide notamment à améliorer l’équilibre ainsi que la structure corporelle globale dans le rapport au sol et à la pesanteur. Elle permet aussi de percevoir en finesse le mouvement, et de l’affiner dans le respect de la biomécanique corporelle,  jusque dans la vie quotidienne! Ceci amène progressivement à un état de relaxation dans l’action propice à la circulation de la vitalité (« QI ») en accord avec l’alternance Yin/Yang. Le Taïchi chuan renforce le corps et l’esprit de l’intérieur, peu à peu… Une pratique régulière contribue au maintien de la santé et à l’installation d’un plus grand calme intérieur. Il développe une musculature profonde harmonieuse dont l’habitude de l’utilisation dans la détente amène à un meilleur efficience, du geste le plus banal à l’effort le plus intense. Le travail à deux est présent et amène une richesse supplémentaire dans le rapport à l’autre. C’est un excellent déstressant naturel, un havre de paix dans notre monde parfois si trépident !

Un art martial

Les passionnés pourront au sein de l’EMI toucher à l’aspect martial de cet art à travers deux pratiques spécifiques:
  • La tradition explosive de Yang Chao Hou
  • La forme ancienne, dite de Yang Lu Chan

TAIJIJIAN

Epée du Taichi

Cette arme noble se caractérise par un maniement fin et élégant. Cette pratique, issue du taijiquan, allie fluidité du mouvement, précision de l’intention et concentration. L’EMI enseigne la forme de Pékin et « jeux » à deux. (Epées fournies), pour tous les niveaux de pratiquants. L’école enseigne aussi d’autres formes d’armes au cours de stages : sabre, bâton, canne… Art de santé, art du mouvement, art de combat ou art méditatif… autant de facettes à explorer !    

TRANSMETTRE

Désirant transmettre la grande richesse technique de l’école et ainsi toucher à différents aspects de la pratique du Taichichuan, l’EMI participe sous forme de stages à la Formation Parcours Etapes de l’A.I.T (Arts Internes et Tradition).

Télécharger les documents pdf de la Formation Parcours Etapes de l’A.I.T :